Comment reconnaître une vraie perle d’une fausse?

Histoire de vraies perles 
La perle de culture et la perle fine sont de vraies perles.  Dans les deux cas, un mollusque, tel une huître, crée la perle en recouvrant de nacre un corps étranger irritant qui se retrouve à l’intérieur de sa coquille. Lorsque l’introduction d’un corps étranger résulte d’une action humaine, on parle de perle de culture.  Lorsque la perle est produite spontanément sans intervention humaine, on la dit fine.  Celle-ci est beaucoup plus rare et de surcroît, plus dispendieuse.  Les perles fines et de culture sont, dépendamment de leur provenance, couleur ivoire nacré, champagne en passant par le rose.  Les perles de Tahiti ont la particularité d’être noires. Les perles d’eau douce sont des perles de culture élevées dans des lacs ou des rivières. Traditionnellement, celles-ci poussent sans noyau et sont souvent entièrement conçues de nacre.  Par son aspect, elles ressemblent davantage aux perles naturelles. 
Les fausses perles 
Les fausses perles ou perles d’imitation peuvent être en verre, en céramique et même en plastique.  Elles sont généralement utilisées dans la confection de bijoux de fantaisie et elles peuvent facilement passer pour des vraies.  Leurs prix varient mais elles sont généralement très abordables. Elles ont certainement leur place sur le marché mais attention de ne pas vous en faire passer pour des vraies. Il existe des tests simples qui permettent au commun des mortels de différencier les vraies des fausses perles.